FANDOM


Clovis Lambert

Clovis Lambert (avant d'être quêteur)

Écrivez le premier paragraphe de votre article ici.

Description physique Modifier

À première vue, j'ai peut-être l'air d'être un sans-abris, mais avant j'étais connu comme étant un bel homme avec de beaux yeux bleus tels la couleur de l'eau des plus belles plages paradisiaques de ce monde. J'avais aussi les cheveux blonds comparable aux champs de blé l'été et j'ai un corps assez musclé pour un homme de mon âge. Cependant, avec le temps, je suis devenu crasseux. Ma barbe a poussée, mes cheveux aussi et mes vêtements se sont troués avec le temps tout comme mes vieux souliers, on peut même voire des traits sur mon corps qui sont devenus fragiles par manque de nourriture.

Description psychologique Modifier

Souvent, les gens pensent que je ne suis pas intelligent parce que je suis dans la rue, mais en fait je suis très intelligent et rusé. J'étais très bon à l'école. Cependant, l'argent que j'avais économisé est vite parti et c'est comme cela que je me suis retrouvé dans la rue. Je suis un homme assez gentil, très déterminé et rempli d'ambitions. Par contre, je suis parfois égoïste et très agressif quand je n'obtiens pas ce que je veux. Mes parents m'ont toujours élevé d'une manière à ce que je sois parfait ce qui explique mon côté perfectionniste. Ma vie n'a pas été facile, mais je trouve que je ne mérite pas la manière dont les gens me traitent uniquement parce que je suis dans la rue et que je n'ai pas de domicile fixe.

Description social Modifier

Il y a de cela très longtemps, j'étais marié à la plus belle fille que l'on puisse rencontrer. Elle s'appelait Catherine et je voulais tout construire pour elle et avoir avec elle des enfants et un chien comme une belle petite famille mais, elle ne pouvait pas donner d'enfants au monde. Et malheureusement, elle est morte dans un accident de voiture. Peu de temps après, ma compagnie a fait faillite. Je n'avais plus le goût de vivre. J'avais tout perdu, mes parents sont décédés à mes 20 ans, ma femme est morte et tout ce qui me restais c'était mon cousin Igore le bûcheron qui ne me parle pas depuis bien longtemps. Maintenant, je suis dans la rue condamné à quêter de l'argent, car je n'en ait plus assez pour subvenir à mes besoins.

Notices biographiques Modifier

Tout a commencé en 1907, c'est à cette date précise ou je suis né. Durant toute mon enfance et mon adolescence j'ai été élevé de manière stricte et visant la perfection. Je devais avoir des résultats exemplaires, être le meilleur en sport et me conduire de manière poli et civilisé. De plus, j'avais un beau visage et j'attirais une grande partie des filles de ma classe. Quelques années plus tard, l'année de mes 20 ans, mes parents décédèrent et je fus l'héritier qui monta à la tête de la compagnie de mon père. C'est à ce moment précis, que je fis la connaissance de la fille d'un de mes collègues. Je crois que ce fut le coup de foudre pour moi, malgré son jeune âge elle était ravissante et peu de temps plus tard, on se maria. Catherine de la paix, ma femme, était la chose que j'avais de plus précieux au monde. Malheureusement, un jour, la compagnie ne marchait pas très bien et j'étais furieux et je l'ai frappé à plusieurs reprises durant plusieurs jours. Quelques jours plus tard, je n'avais même pas eu le temps de m'excuser pour tout ce que je lui avais fait qu'elle mourut lors d'un accident de voiture. Peu de temps après, ma compagnie fit faillite. J'étais vraiment anéanti, car je voulais fonder une famille avec elle avoir des enfants, une belle maison avec un beau chien comme toutes les belles familles. Comme j'avais tout perdu y compris mes économies, il ne prit qu'un claquement de doigt avant que je ne me retrouve dans la rue. Cette vie était misérable, je n'étais plus beau comme avant, car je n'avais pas assez d'argent pour prendre soin de moi. Je quêtais dans la rue munis d'un gobelet qui me servais à transporter la petite monnaie que j'amassais chaque jour pour m'acheter du pain. Je garde toujours l'espoir qu'un jour tout s'arrangera et que je n'aurai plus à vivre de cette manière, car pour l'instant la seule chose dont j'ai envie est d'aller rejoindre ma femme au paradis, je pense que c'est aussi une des raisons pour laquelle je vais la visiter tous les dimanches.