FANDOM


Edgard-Marceaupold Crochon

Edgard-Marceaupold Crochon

Description physique Modifier

Edgard-Marceaupold est un ébéniste de 60 ans. Il est grand, ses cheveux sont gris et ses yeux sont bleus. Il a de très longues jambes, il porte toujours un pantalon en jean bleu, une chemise brune et un chapeau noir. Il porte également une ceinture noire avec une boucle en argent. Il a une petite barbe grise et il lui manque quelques dents, car il n'est pas assez riche pour se payer de bons soins dentaires.

Description psychologique Modifier

Il est un peu mystérieux mais il ne se laisse pas marcher sur les pieds; il peut se fâcher très facilement. Il aime rester seul mais il sait tout sur tout le monde et il parle à tout le monde. Il n'aime pas les menteurs, les gens qui prennent trop de temps pour parler ou pour faire des choses et il adore la tarte aux pommes, car sa défunte femme aimait en faire souvent. Edgard-Marceaupold est un homme un peu égocentrique et jaloux, mais il a un très grand coeur et il prend soin de ceux qu'il aime.

Description sociale Modifier

Il est veuf car sa femme était une infirmière et elle a été tuée pendant la guère . Il vit dans une cabane en bois rond avec son chat, Robert. Il est le frère d'Alice Crochon , c'est sa seule vraie famille dont il est vraiment proche, car elle habite dans le village. Il construit des meubles en bois pour tout le monde au village, ce qui fait que les autres le connaissent et qu'il peut se rapprocher d'eux et se faire des amis plus facilement.

Notice historique Modifier

Le 30 septembre 1934, le jour où la femme d'Edgard mouru, fut un bien triste jour pour lui. Il ne voulait plus manger, marcher, travailler. Faire des meubles en bois pour tout le monde dans le village était sa plus grande passion, c'était son passe-temps préféré, mais il avait perdu toute motivation à ça. Il voulait que sa Jeanne revienne. Elle est morte tuée par une mine. Il décida de sortir dehors, histoire de se changer les idées et de s'enlever du décor dans lequel sa femme était quand elle était vivante; sa maison. Edgard n'avait jamais été aussi triste, il essaya de se tuer, mais il échoua. Puis, il rentra chez lui et pleura pendant des jours.

Au mois de juillet 1935, Edgard-Marceaupold décida de déménager à son atelier d'Ébéniste, car le souvenir de sa femme le hantait beaucoup trop dans sa maison. Il n'avait personne, aucun ami. Alors, il construit une cabane collée à son atelier, qui contenait une chambre et une cuisinière. Les gens du village remarquèrent son travail acharné pour construire sa maison et décidèrent donc d'aller le voir plus souvent pour des réparations de leurs maisons ou pour se faire fabriquer des meubles. Il devint ami avec tout le monde du village, et a commencé à se faire une nouvelle vie.

À Noël de l'année 1935, Edgard-Marceaupold était seul. C'était son premier Noël sans compagnie, car l'année précédente, il avait passé le réveillon avec sa famille. Mais cette année là, il y avait beaucoup trop de neige pour qu'il puisse se déplacer pour aller les voir. Ce Noël l'a beaucoup marqué, car c'est la première fois de sa vie après la mort de sa femme où il se sentait aussi seul et abandonné. Beaucoup de choses changèrent cette soirée là, il décida de ne plus jamais aimer une femme et de rester indépendant jusqu'à sa mort.