FANDOM


Imag

Fernand Dumaine

Il a 28 ans. Il est le père de Nicolas Dumaine et est le frère du Ronald Dumaine surnommé le fou du village. Il n'aime pas la façon dont les gens traitent son frère, mais depuis qu'il est revenu de la guerre, le pauvre Ronald n'a plus toute ça tête. Ils se croisent parfois à la taverne, mais Fernand refuse de lui parler. Fernand est un écrivain célèbre dans le village et Alysse Major est sa plus grande admiratrice...elle possède tous les livres de l'auteur. Sa femme est décédé depuis déjà 6 ans après avoir attrapée la grippe. De cette union naquit le jeune Nicolas Dumaine qui est maintenant âgé de 12 ans. Il s'est remarié avec Jeanne de la Castonelle et ils sont ensemble depuis maintenant 2 ans. Il a une petite tendance à boire à la taverne, mais il n'est pas alcoolique. Sa femme n'aime pas le voir boire alors il va au bord de la rivière Matamichoui pour écrire et boire tranquillement.


Description physique Modifier

Fernand Dumaine n'est ni très grand ni très petit, il est de taille moyenne. Il a les cheveux court d'un noir sombre et profond. Il est âgé de 28 ans. Cet homme a des yeux d'un bleu pâle, mais si intenses qu'on dirait que lorsqu'ils se posent sur vous, vous vous sentez sondez de l'intérieur. Fernand n'est pas d'une beauté renversante ou très particulière, mais néanmoins la plupart des femmes du village on une légère fixation sur cette écrivain célèbre dans la région. L'écrivain a aussi un petit grain de beauté en forme d'œuf au dessus du sourcil gauche qui lui fait toujours mal lorsqu'il réfléchit trop pendant la création de certains de ses récits. Il possède aussi une bosse surnommée "Bosse de l'écrivain" sur le majeur gauche, celui sur lequel il appuit son crayon lorsqu'il écrit.


Description psychologique Modifier

Fernand est un homme simple. Il est habituellement d'un tempérament très calme, mais lorsqu'il est témoin d'injustice il peut devenir très en colère comme lorsque les gens du villages commencent à critiquer son frère, Ronald Dumaine , sans aucune raison. Lors de la mort de sa femme, il y a déjà 6 ans, Fernand avait cru voir tout son monde s'écrouler, mais depuis qu'il a rencontré Jeanne de la Castonelle , il voit de nouveau la vie en rose. Sa plus grande qualité est certainement la patience, car il ne perd jamais patience. Il garde toujours son calme quoi qu'il arrive. Son plus grand défaut est qu'il est terriblement perfectionniste. Il ne peut pas publié un livre sans que chaque ligne n'ait été vérifiée au moins 2 fois. Un de ses passe-temps favoris est d'aller chasser dans le bois, car il s'y sent seul et il se sent revenir à ses instincts animals. Lorsqu'il a finit un livre ou lorsqu'il apprécit le résultat de son travail, Fernand aime bien aller à la taverne boire un coup avec ses amis et se relaxer tranquillement, une bière à la main.

Description sociale Modifier

Fernand est un homme qui vit dans la classe moyenne. Il n'est pas très riche, mais son travail d'écrivain le paye assez bien pour qu'il ait l'eau courante. Fernand est le père d'un jeune garçon de 12 ans nommé Nicolas Dumaine . Il n'est pas très gentil avec son enseignante, mais il est adorable et attachant et c'est pour cette raison que Fernand l'adore. La mère de Nicolas est morte il y a déjà 6 ans. Ce fut un gros drame dans la vie de Fernand, mais depuis qu'il à rencontré Jeanne de la Castonelle , il fil le bonheur parfait. Le frère de Fernand se nomme Ronald Dumaine . Fernand et son frère ne se lâchaient jamais, mais depuis que le pauvre Ronald a perdu la tête, ils ne se voient plus vraiment. La plus grande admiratrices de l'auteur se nomme Alysse Major et elle est folle de ses romans. L'écrivain va imprimer ses livres à l'imprimerie qui celle-ci est gérer par Jean Rousseau le journaliste.

Vieu livre

son premier livre

Notices biographiques Modifier

Dans le vie de Fernand, plusieurs évènements marqua sa mémoire. Le premier et surtout le plus grand d'entre eux est celui de la mort de sa femme. Elle était âgée de 20 ans. C'était à la fin de l'hiver, il avait fait particulièrement froid cet hiver là et peu de gens avait du chauffage à cette époque. Mme Dumaine avait attrapé la grippe. Elle était faible, mais elle pouvait encore tenir debout. Elle avait décidé de partir chercher Nicolas malgré les mises en garde de Fernand et du médecin. Devant l'école, elle s'était écroulée devant le regard ébahit de Nicolas. Rongé pas le désespoir, Fernand avait attaqué le médecin lui disant qu'il n'avait pas su bien guérir sa femme. Depuis ce temps, Fernand a encore de la difficulté à croire en la médecine moderne.


Un autre de ces moments est celui où il a rencontré Jeanne de la Castonelle . Ça faisait quelques années que Mme Dumaine était décédé, c'était un beau jour de mai. Fernand état seul, sur le bord de la rivière Matamichoui et il songeait à une nouvelle idée de roman. Quand tout à coup, il entendit un grand PLOUSH! Il se retourna rapidement et se pencha sur le bord de la rivière Matamichoui . Il aperçut une ombre délicate et fragile qui se débattait dans l'eau. Sans hésiter, il sauta dans l'eau encore gelée de la rivière. Il combattit contre les rapides et il réussit à sortir la silhouette délicate de Jeanne. Lorsqu'il se regardèrent tous les deux, ils eurent un si grand coup de foudre que deux mois plus tard ils étaient déjà mari et femme.


Une autre des journées qui est ainsi gravée dans la mémoire de l'écrivain est celle où il avait écrit son tout premier livre. Il y a une dizaine d'années, Fernand avait commencé à avoir des rêves étranges qui commençaient à la hanter dès le début de la nuit. Un jour, après en avoir parlé à tous les villageois, un homme lui donna le truc de se réveiller au plein milieu de la nuit et d'écrire son rêve afin de s'en débarrasser. Ce qu'il fit la nuit même. Le lendemain matin, après sa meilleure nuit depuis déjà des mois, Fernand relu le texte et agréablement surpris par ses talents d'écrivain, il commença à faire des corrections et des arrangements. Après quelques semaines d'hésitation, l'écrivain à en devenir décida enfin de montrer son œuvre au public. Il se promena de villages en villages afin de trouve quelqu'un qui voudrait bien imprimer son livre, mais personne ne voulait investir dans un auteur inconnu. Puis, un jour, Jean Rousseau , le journaliste, lui offrit d'imprimer ses livres. Depuis ce jour, Fernand imprime ses livres à l'imprimerie et les deux écrivains ont une franche camaraderie.